Le blog de l'Arcaa Un site utilisant Les sites de l'ARCAA

LU POUR VOUS : les dernières avancées concernant l’éviction des allergènes pour le traitement et la prévention de l’allergie aux ambroisies

publié le 09/10/2018

L’éviction des allergènes est l’affaire de tous. Chacun chez soi pour l’éviction des allergènes domestiques et celle de la collectivité pour assurer la qualité de l’air extérieur.

Voici les dernières avancées concernant l’éviction des allergènes pour le traitement et la prévention de l’allergie aux ambroisies. INSTRUCTION INTERMINISTERIELLE N° DGS/EA1/DGCL/DGALN/DGITM/DGAL/2018/201 du 20 aouÌ’t 2018 relative à l’élaboration d’un plan d’actions local de prévention et de lutte contre l’ambroisie à feuille d’armoise, l’ambroisie trifide, et l’ambroisie à épis lisses, pris par l’arrêté préfectoral prévu à l’article R. 1338-4 du code de santé publique.

Mise en ligne 5 septembre 2018

La Direction générale de la santé est à l’origine d’une instruction à destination des préfet.e.s de région, de département et des directeur.trice.s généraux.ales des Agences régionales de santé (ARCette instruction a pour objectif la rédaction de plans d’actions locaux de prévention et de lutte contre les trois espèces d’ambroisie réglementées dans tous les départements.

Résumé :

La présente instruction a pour objectif la rédaction de plans d’actions locaux de prévention et de lutte contre l’ambroisie à feuille d’armoise, l’ambroisie trifide et l’ambroisie à épis lisses, dans les départements où la présence de ces végétaux envahissants à pollen très allergisant est constatée ou susceptible de l’être. L’objectif de ces plans est de prévenir l’apparition ou de lutter contre la prolifération de ces espèces. Ces plans seront à prendre par l’arrêté préfectoral prévu à l’article R. 1338-4 du code de la santé publique (CSP).

S’agissant du déploiement de cette politique publique à l’échelon national, diverses actions (surveillance de la présence des ambroisies et des émissions de pollen, information du public, valorisation et diffusion des connaissances scientifiques et des actions) sont conduites depuis plusieurs années notamment dans le cadre des Plans nationaux santé environnement (PNSE) et font intervenir plusieurs acteurs en lien avec l’action des ministères. Il s’agit en particulier :

– de l’Observatoire des ambroisies, créé en 2011 afin de constituer un centre national de références sur ces espèces (Cf. missions et productions de cet Observatoire en Annexe 5). Cet Observatoire est chargé de la valorisation et de la diffusion, d’une part, des connaissances scientifiques relatives aux ambroisies et à leurs impacts sur la santé et les milieux et,d’autre part, du recensement des actions de prévention, de lutte, de formation et d’information menées sur le territoire national et à l’étranger. Cet Observatoire, qui constitue un appui pour les acteurs de la lutte, est actuellement piloté par FREDON-France (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles) répond à ce besoin. et associe les ministères chargés de la santé, de l’agriculture, de l’écologie et le ministère de l’intérieur. Dans le cadre de la surveillance de la présence des ambroisies, l’Observatoire est aussi chargé de coordonner la réalisation régulière de cartographies nationales et régionales de présence des ambroisies à partir des données provenant de différents partenaires, notamment les conservatoires botaniques nationaux CBN, consolidées sous forme de cartes par le Service de Coordination Technique des CBN de l’Agence Française pour la Biodiversité AFB-SCTCBN dont les missions ont été transférées à l’Agence française pour la biodiversité (AFB)

du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), des associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) et de l’Association des pollinariums sentinelles de France (APSF), chargés de coordonner la surveillance des pollens d’ambroisie et de s’assurer de la diffusion des résultats de cette surveillance nationale auprès du grand public et des professionnels concernés (notamment professionnels de santé) en application de l’arrêté du 5 août 2016 portant désignation des organismes chargés de coordonner la surveillance des pollens et des moisissures de l’air ambiant. Dans le cadre de cette surveillance, le RNSA gère les capteurs de mesure des pollens d’ambroisie et diffuse, chaque semaine pendant la saison pollinique, des alertes et cartes de vigilance afin d’informer de l’évolution de la situation. Par ailleurs, des cartes de prévision de la dispersion des pollens d’ambroisie sont réalisées dans certaines régions;

– de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), chargée de la réalisation régulière d’expertises en vue d’améliorer les connaissances sur les ambroisies et sur les techniques de lutte ;

– de l’Agence nationale de santé publique (ANSP), Santé publique France, chargée de la surveillance des pathologies allergiques notamment dans le cadre de l’étude nationale ESTEBAN (étude de santé sur l’environnement, la biosurveillance, l’activité physique et la nutrition) dont un des volets porte sur la prévalence des allergies dans la population française à partir du dosage de marqueurs spécifiques comprenant un marqueur de l’allergie à l’ambroisie.

Ces acteurs, notamment l’Observatoire des ambroisies et les organismes chargés de la surveillance des pollens, peuvent vous apporter des outils ou données utiles à l’élaboration du plan d’actions locales.

Communiqué de presse du RNSA 26 juillet 2018

Le pollen d’ambroisie est très allergisant et il suffit de seulement quelques grains pour déclencher des symptoÌ’mes d’allergie (rhinites,conjonctivites, trachéites, asthme, eczéma ou autres complications) sur les personnes sensibles. Il est important pour les allergiques au pollen d’ambroisie, de consulter son médecin traitant, son pharmacien et/ou de suivre son traitement de façon correcte.

Plateforme Signalement-Ambroisie

L’ambroisie est une plante envahissante. Agir contre l’expansion de cette plante est un enjeu majeur de santé publique qui requiert l’implication de tous, c’est pour cette raison qu’une plateforme interactive de signalement a été mise en place en 2014 ! Tout le monde peut donc participer à la lutte en signalant toute présence d’ambroisie aux autorités locales, par quatre canaux différents :

  • Par téléphone 0 972 376 888
  • Par mail contact@signalement-ambroisie.fr
  • Sur un site internet www.signalement-ambroisie.fr
  • Sur une application Smartphone Signalement-Ambroisie

Les signalements effectués sont transmis « en direct » à la commune ou au référent ambroisie concerné qui coordonne les actions de lutte nécessaires pour éliminer l’ambroisie.

Le signalement est à la base du traitement, qui sera le gage de la destruction de la plante avant la grenaison.

Publication proposée par Dr Dominique Chateau-Waquet, allergologue, membre du Comité technique de l’Observatoire des Ambroisies.

allergica.dcw@gmail.com