Le blog de l'Arcaa Un site utilisant Les sites de l'ARCAA

L’Intoxication oxycarbonnée : y penser toujours !

publié le 28/02/2018
Avec le froid, nous avons tendance à augmenter le chauffage. Mais, lors d’une mauvaise combustion du gaz, du bois, du charbon, de l’essence, du fuel ou encore de l’éthanol, du monoxyde de carbone peut se dégager des appareils de chauffage, des cheminées et des moteurs à combustion interne. Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant indétectable : il est invisible, inodore et non irritant. Il se diffuse très vite dans l’environnement et peut être mortel en moins d’une heure. L’intoxication oxycarbonée est la première cause de mortalité par toxique en France. Chaque année, environ 3 000 personnes sont intoxiquées.
Maux de tête, nausées, vomissements sont les symptômes qui doivent alerter.
Il est alors nécessaire de rappeler les 5 gestes pour éviter les intoxications :
– aérer son logement tous les jours pendant au moins 10 minutes et ne jamais obstruer les ouvertures qui permettent à l’air de circuler (sous les portes, grilles d’aération du logement), même en période de froid ;
– faire vérifier chaque année ses installations par un professionnel qualifié (chaudières, chauffe-eau et chauffe-bains, conduits d’aération, conduits de fumée, inserts et poêles) ;
– ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, panneaux radiants, fours, braseros, barbecues ) ;
– ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu : ils sont conçus pour une utilisation brève (au maximum 2 heures de suite), dans une pièce avec aération, et par intermittence uniquement ;
– ne jamais installer de groupes électrogènes dans un lieu fermé (maison, cave, garage, véranda ) : ils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments.
En cas de suspicion d’intoxication due à un appareil à combustion, aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres, arrêtez les appareils de chauffage et de cuisson, évacuez les locaux au plus vite et appelez les services d’urgence : le 112 (n° d’urgence européen), le 18 (Sapeurs Pompiers) le 15 (Samu) ou le 114 pour les secours aux personnes sourdes et malentendantes (sms/fax). Ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un professionnel du chauffage ou des Sapeurs Pompiers.
Santé Publique France a réalisé des affiches et des dépliants « Les dangers du monoxyde de carbone ». Cette information mériterait d’être diffusée dans les cabinets et les entreprises pour une meilleure prévention de l’intoxication oxycarbonée.
Docteur Fabien Squinazi, Président du Collège d’experts SEIQA